Gratte-ciel

Nicolas
Formateur en Droit & Juridique

silhouette-of-a-man-36181_1280_edited_edited_edited_edited.jpg

Passionné de droit public, j'ai acquis durant mon cursus dans l'enseignement supérieur un savoir-faire solide et une polyvalence dans le domaine du droit public. Doctorant, je poursuis mes recherches en examinant plusieurs système juridique et en parallèle je me consacre également aux problématiques de l'encadrement des valeurs. 

Pouvez-vous nous présenter votre parcours professionnel et vos expériences ? En quoi cela vous a destiné à devenir formateur ?

Je suis titulaire d’un doctorat en droit public ayant pour intitulé « La liberté d’objection » soutenu au sein de l’Université Toulouse 1 Capitole.

Au cours de mes années d’études, j’ai acquis une solide expérience et une polyvalence dans l’enseignement en travaux dirigés des principales matières enseignées dans le champ disciplinaire du droit public que ce soit le cours d’introduction au droit public, le droit constitutionnel, le droit administratif général, le droit administratif des biens ou encore le cours de méthodologie juridique.

Mon travail doctoral portant sur les problématiques afférentes à l’objection de conscience ne manque pas d’ampleur. À ce titre, j’ai pu approfondir mes connaissances en examinant plusieurs systèmes juridiques nationaux, inter et supra nationaux en mobilisant des champs de recherche scientifiques tels que la philosophie, l’histoire des idées politiques, la théorie du droit, mais également le domaine des droits et libertés fondamentaux dont l’apprentissage perpétuel nécessite une ouverture d’esprit indispensable. En continuité de mes travaux universitaires, je m’intéresse tout particulièrement aux problématiques de l’encadrement des valeurs par les différents systèmes juridiques, de la résistance à l’oppression ou encore de la désobéissance. J’ai d’ailleurs été sollicité dans le cadre de la commémoration du centenaire de la 1ère Guerre mondiale.

En fondant l’entreprise JURISVICTORIA, je continue ma vocation d’enseignement et de recherche de manière indépendante.

 

Quel est l’intitulé des formations professionnelles que vous réalisez le plus souvent ?

 

De manière générale cela concerne la formation des personnes élues, la préparation d’examens ou de concours, un accompagnement à la réorientation professionnelle, des conférences thématiques en droit public...

En quoi cette formation permettra de faire évoluer le ou la futur apprenant(e) dans ce domaine ? et vers de nouvelles compétences ?

 

Réussir, maîtriser et s’épanouir dans ce domaine.

Quels sont les retours de vos apprenants après la réalisation de votre formation ?

 

Contenu riche et complet permettant non seulement d’apprendre de nouvelles choses mais aussi de réussir le projet souhaité.

Un dernier mot sur l’intérêt de se former ?

On apprend tous les jours et de tout le monde !

Unknown.jpg